N'Djamena, Tchad   art-creativie@artistetchadienne.org

Ce conte tire sa substance dans la légende qui entoure la Reine du Guera, une chaine de montagne qui se trouve à Mongo dans le Guera, région située au Centre-Sud du Tchad. C’est une véritable icône locale qui suscite autant de curiosités. Ce massif se dessine sous la forme d’une femme couchée sur le dos le visage orienté vers les étoiles. (voir photos). Une des légendes guérangué disait qu’elle veille sur ses enfants. Cette animation, fruit d’un travail autodidacte a été préparée à partir de ces légendes qui entourent le mysète de cette reine  «apprarue» sur les  terres de la Margaï d’où son originalité. 

Comme partout en Afrique,  au Tchad  les contes  sont narrés oralement.  Seulement cette litterature orale fait face à de nombreuses contraintes dues aux dynamismes de la société.  Les nouvelles technologies se présentent alors comme l’une des voies qui va permettre de perpetuer cette culture et assurer la transmission aux autres générations d’où la démarche de ce dessin animé. 

Ce conte est le reflet de notre culture ancestrale. Bien qu’il ne dresse pas un tableau complet de la société, néamoins il donne quelques indications sur les différents aspects comme le paysage dans lequel se dresse la montagne majestueuse, l’art culinaire, la faune, le mystère de la Maragaï (spiritualité ancestrale), la nature de l’homme, etc.

Dans ce conte, les humains, les animaux et les choses se cotoient d’où la connexion entre l’homme et son environnement. Proverbes, chants, poèmes complètent l’esprit de ce conte en lui apportant un maquillage poétique adtitionnel aux belles couleurs qui le composent.

 

 

 

Tout commence lorsque sa mère malade n’a pas pu l’accompagner au point d’eau. Elle s’en charge alors de se rendre seule au dangereux «Gouffre des montagnes». En route  elle  rencontre Kolima la fille du sorcier accompagné de Ghizarbo le varan qui se rendaient à une réunion du village. Curieuse, elle les accompagna et apprend que le fils du roi , le prince dubal cherchait à se marier. Il était à la recherche de la future princesse. Seule Doulassi présente les critères recommandée. 

Comme elle devrait rentrer à la maison avant le coucher du soleil, elle se dépecha pour aller puiser de l’eau mais les kolima et son accolythe décident de l’accompagner. Depuis, plus personne ne l’aurait vu. Elle s’était volatisée.

En savoir plus : https://youtu.be/2FanY_tBIAc